· 

COMMENT GÉRER 3 MINIS KIDS

Pour ceux qui en doute encore, je vous confirme que je ne suis ni une super nanny diplômée ni une super maman avec des années d'expérience. Je suis simplement une au pair à qui l’on a dit, un peu du jour au lendemain, “tiens voici mes 3 enfants, bonne chance !” (je caricature bien sûr, mais c’est pour vous donner une image). Alors l’idée de cet article n’est pas du tout d’apporter des conseils sur l’éducation mais simplement de vous donner une idée de ma vie ici avec 3 (jeunes) kids à charge, et si en plus ça peut motiver et donner des idées à d’autres au pairs alors c’est encore mieux !

 

Oui parce que, quand on a 24 ans, que l’on part à l'autre bout du monde, on a pas forcément envie de s’enquiquiner avec 3 petits montres de 5, 3 et 1 ans. On est là avec des rêves pleins la tête, des envies de voyages et de soirées endiablées. Sauf que quand on trouve la famille de ses rêves et bien on la prend toute entière parce qu’il faut suivre son instinct avant tout.

 

Et la question que l’on se pose tous avant d’arriver, c’est “est-ce que les enfants vont m’aimer ?”. Personnellement, j’ai eu la chance de trouver ma famille assez tôt et donc de pouvoir discuter en amont avec mes kids et ainsi créer, même à distance, un certain lien avec eux. Quand je suis arrivée dans la famille, j’ai tout de suite senti qu’ils m’attendaient avec impatience et notre premier contact s’est donc fait très naturellement. L’échange de cadeaux et le premier weekend en famille ont également permis de briser la glace et d’instaurer une relation de confiance (si je peux vous donner un conseil : ne cherchez pas à sortir avec vos amis dès le premier weekend, il est plus que nécessaire de montrer à vos kids que vous vous intéressez à eux et avez à coeur de passer du temps avec eux).


 

Et puis vient le moment où je dois véritablement commencer le travail et où je me retrouve donc seule face à 3 minis Americains.

 

Avant d’aller plus loin, il est important que vous saisissiez que l’éducation des enfants aux USA est très différente de l’éducation que l’on prône en France. Je ne suis pas là pour faire de jugement de valeur, je dis juste que c’est différent. Ici tout est sujet à négociation (exemple : “si tu veux pouvoir jouer dans le jardin cet après-midi, alors tu dois manger encore une cuillère de purée”, “bon d’accord tu peux prendre tes jouets au restaurant mais seulement si tu n'en choisis que deux”). Alors, soit, ça évite d’entrer en conflit avec les enfants, mais du coup, à a peine 5 et 3 ans, les deux plus grands passent leur temps à vouloir jouer les marchands de tapis et ne comprennent pas vraiment qu’on puisse leur dit "non".

 

Au début, ils passaient d'ailleurs leur temps à tester mes limites pour savoir jusqu’où ils pourraient aller avec moi, ce qui est totalement normal et (je pense) propre à l'âge et non à la culture du pays. Aussi, même si je ne suis pas là pour refaire leur éducation, j’estime avoir le droit d’instaurer mes propres petites règles pour ne pas me faire marcher dessus (sans déroger aux valeurs pédagogiques des parents, attention ils restent leurs enfants et je n'ai pas mon mot à dire).

C’est donc ce que j’ai fait. Disons que j’essaye d’instaurer un dialogue en expliquant pourquoi ce qu’ils font est mal, et pourquoi moi je ne céderai pas… et le plus souvent ça fonctionne, même si ça prend plus de temps que de leur donner ce qu'ils veulent ! D'ailleurs, j’ai tout de suite remarqué qu’ils agissent finalement différemment avec moi car ils ont compris qu’ils perdaient leur temps à hurler pour obtenir ce qu’ils veulent (pour le plus grand bonheur de mes oreilles).
Et voyez-vous, ça ne les empêchent pas de me faire des câlins, de rire avec moi et de me dire qu'ils m'aiment.

 

Bref, avoir 3 enfants ce n’est pas juste une histoire de caprices et de règles à établir, c’est aussi beaucouuuuup d’organisation. Personnellement, afin de m’organiser au mieux, j’essaye de responsabiliser les plus petits (sans pour autant leur ôter leur rôle d’enfants) afin qu’ils fassent le maximum de choses par eux même (exemple : se laver les dents, s’attacher dans la voiture, débarrasser leur assiette…).

Aussi, je pars TOUJOURS 1/4 d'heure en avance lorsque l'on a rendez-vous quelque part, juste "au cas où"(et croyez moi, c'est nécessaire !).

 

Evidemment, il est également important de toujours les occuper afin qu’ils ne soient pas tenter de trouver des occupations délirantes par eux-même (ce que d'autres appellent “les bêtises”). Et puis, entre nous, plus vous les occupez, plus ils seront fatigués et plus facile sera le moment de la sieste (oui parce que à cet âge là, les enfants ne réalisent pas encore Ô combien c’est cool de pouvoir dormir en plein milieu de l'après midi sans scrupule...).

De plus, comme dans beaucoup de familles américaines de classe aisée, mes kids n’ont pas le droit aux écrans durant la journée, ce qui les encourage à développer leur imagination mais m’oblige aussi à développer la mienne pour les occuper autrement (je vous partagerai un article sur des idées d’activités à faire avec de jeunes enfants si cela vous intéresse).

 


Pour vous donner une idée, ma journée type avec les kids se résume à cela :

7am. Préparer le petit déjeuner et m’assurer qu’ils mangent bien un peu de tout.

8am. Les aider à s’habiller, se laver les dents et se coiffer

9am. Les conduire à l’école (J. va à l’école tous les matins et A. seulement les mardis et jeudis matins)

10am. Coucher F. pour une sieste d’une heure (et m'occuper de A. lorsqu'elle n'a pas école)

Noon. Aller les chercher à l’école

12:30pm. Préparer le lunch (ici, ils ne jurent que par les sandwichs pour le repas du midi) et m’assurer qu’ils mangent bien un peu de tout.

1:30pm. Temps calme pendant lequel je lis des histoires avant qu’ils ne fassent une sieste.

2:30pm. Occuper les kids (jeu, lecture, playdate, balade, cuisine, expérience, art...)

5pm. Fin de journée

 

 

Bisous, 

Lucile

Écrire commentaire

Commentaires: 0

jeune, fille, au, pair, USA, blog, articles, photos, états-unis, au pair, cultural, care, voyages, avis, programme, enfants, host, family, parents, kids, accueil, trip,, témoignage, conseils, expérience, famille, parisienne, parisienne, française, français, France, Amérique, aventure, rencontres, expatriée, skype, avion, partir, année, familles, argent,  enfants, bébés, enfant, bébé, activités, créativité, travaux, manuels, idées, sport, petits, fratrie, babysitter,