· 

LES (VRAIES) DIFFERENCES ENTRE LA FRANCE ET LES USA

Les américains sont gros, n’ont aucun style, écoutent de la musique country en mangeant des burgers, travaillent beaucoup (trop), se font tout le temps des câlins, adorent les armes à feu, boivent du café toute la journée grâce à leur grandes thermos, ne lâchent pas leur casquettes de baseball… les stéréotypes coulent à flot lorsqu’ils s’agit, pour un français, de parler de ses voisins d’Outre Atlantique. Certains sont vrais, d’autres pas du tout. Mais comment le savoir tant que l'on a pas vécu aux USA ? Alors, après 5 mois passés ici, et une enquête assez poussée, je vous livre mon top 20 des VRAIES différences entre la France et les USA. Et si vous avez un doute... Le mieux c’est de venir vérifier par vous même.


1. L'alimentation

Oui je sais que vous savez. Mais je ne pouvais commencer ce top sans cet élément. Bon alors en clair, quand on débarque sur le territoire américain, on le sait : le fromage et la baguette vont nous manquer. Et on le sait aussi que les burgers et les pizzas, on ne pourra plus les voir en peinture au bout de 5 jours.

SAUF QUE, ce n'est pas tout ! Ici tout est aussi plus gras, plus sucré, plus salé et... plus gros (par exemple dans les fastfoods, notre taille Large est leur taille Small... autrement dit attendez-vous à recevoir 1L de coca avec votre menu BigMac). Oh et puis j'espère que vous aimez les plats épicés car ils ne lésinent pas sur la quantité de piment ici. Aussi, manger des fraises en plein mois de janvier et de la salade qui tient 2 semaines dans le frigo en gardant toute sa "fraicheur", je trouve ça louche... mais ça ne regarde que moi.

Outre tout cela, je tiens également à vous avertir qu'ici, à part le diner (au passage merci à Katie pour les bons repas variés et équilibrés tous les soirs), il n'y a pas vraiment de "déjeuner" comme on peut avoir en France... En clair il est courant de manger un peu ce qu'on veut tout au long de la journée.

Mais vous savez le pire dans cette histoire ? ... C'est qu'on finit par vraiment s'y habituer. 


2. La mentalité

Les américains sont profondément aimables, souriants et positifs. Alors au début en bon française râleuse que j'étais, ça m'énervait de voir tous ces inconnus me sourire pour rien et me demander comment je vais. Oui parce que ici on ne se contente pas de dire "Bonjour"... on dit "Bonjour, comme tu vas ?"... et la réponse n'est pas un simple "Ça va et toi ?" mais un "Je vais SUPER bien, je passe une journée merveilleuse et toi?"  (oui, le superlatif est le bff de l'américain). Et puis ils se font quand même des câlins pour se saluer.. ça en dit beaucoup non ? Mais je vous assure que ça aussi on s'y habitue très vite, on y prend goût et... on devient nous même comme ça. Et sachez-le chers lecteurs, sourire rend heureux !

Aussi, le jugement ici... est quasiment inexistant (je dis bien "quasiment" !). Et par là j'entends que vous pouvez vous rendre au supermarché ou en cours en pyjama ou même éclater de rire dans une salle de cinéma, personne ne trouvera cela étrange et ne vous regardera de travers. Et ça aussi c'est très plaisant.

(Et du coup, je comprends mieux pourquoi les français ont une réputation d'individus râleurs et hautains...)

Ah et dernière chose... J'ai remarqué qu'ici les livreurs laissent les colis sur le pas de la porte, de même que tout le monde laisse son vélo en accès libre... parce que PERSONNE n'aura l'idée de venir voler... Ça peut sembler fou pour un français, mais l'américain est hyper honnête je trouve (par exemple je peux quitter ma table au Starbuck pour aller me chercher un autre thé, je n'ai absolument pas peur qu'on vienne me prendre mon ordi ou mon téléphone vous voyez ?)

 


3. Le patriotisme

Les américains sont TRÈS fiers d'être américains. Et ils le montrent. Attendez-vous à voir des drapeaux à l'entrée des maisons et un respect sans nom aux forces de l'ordre (plus particulièrement les miliaires). Aussi, chaque matin, les collégiens et lycéens de tout le pays récitent, la main sur le coeur en regardant le drapeau, ce qu'ils appellent "Pledge of Allegiance" (c'est quelque chose comme « Je jure allégeance au drapeau des USA et à la République qu'il représente, une nation unie sous l'autorité de Dieu, indivisible, avec la liberté et la justice pour tous »). Cliquez-ici pour voir à quoi ça ressemble.

Oui dit comme ça, ça peut surprendre mais... on ne peut pas leur en vouloir d'aimer leur patrie. Si ?

 


4. Le rapport au temps

Bon là, il va falloir suivre mon raisonnement. Je m'explique... L'histoire raconte que le territoire américain a été découvert par Christophe Colombe en 1492... Mais les Etats-Unis ne sont vraiment Etats-Unis qu'en 1776 (et encore il se s'agissait que de 13 colonies). Ici donc, le rapport au temps (à ce qui est vieux ou non par exemple...) est complètement différent de ce que l'on connait en Europe. Par exemple, ici, lorsque l'on parle des années 20, c'était il y a "hyper longtemps" vous voyez ? En France, il y a "hyper longtemps" c'est l'époque médiévale (j'abuse mais c'est pour que vous compreniez ce que je veux dire.)

Aussi, il n'est pas rare de voir des maisons à l'architecture très ducale en France (les fameuses maisons en colombage de Normandie par exemple) ou encore de magnifiques cathédrales du 13ème siècle, alors qu'ici... un building de l'après guerre est considéré comme vieux.

 


5. La conduite

Alors là, beaucoup de choses dépendent des États puisque je sais que, par exemple en Californie, les expats doivent repasser leur permis alors qu'ici, en Virginie, pas besoin. Mais pour ce qui va suivre il me semble que c'est valable partout .... (dites moi si je dis des bêtises).

Les 2 règles de conduite qui m'ont le plus surprise au début et pour lesquelles je voue une admiration sans faille aujourd'hui sont : la possibilité de tourner à droite au feu rouge s'il n'y a personne ET la possibilité de doubler par la droite et par la gauche.

Aussi, en dehors du code de la route, sachez que le prix de l'essence ici est dérisoire par rapport à la France (un plein me coûte en moyenne 20/25$),  quasiment toutes les voitures ici sont équipées d'une boite automatique, il y a un bruit de klaxon quand on les ferme, et .... les ENORMES voitures ne sont pas du tout un mythe (Il y a même 2 ou 3 marches à grimper pour entrer dans certaine).

Ah et ici (du moins pour ceux qui habitent en banlieue), ils font TOUT en voiture. Tu ne peux rien faire à pied de toute manière, tout est tellement vaste et espacé (et les bus... c'est pas vraiment la meilleure organisation qui soit je trouve.)


6. Les horaires

Après avoir été habituée à la vie parisienne, j'avoue que commencer le travail à 7am, diner à 6pm, aller en soirée à 8pm et rentrer de boite à 2am (oui parce que à 1:30am les lumières se rallument et la musique s'adoucit pour que l'on comprenne qu'il est temps de partir)... c'était assez surprenant. Et puis c'est comme pour tout le reste... On s'y fait.

 


7. Le sytème scolaire

Premièrement chez nous, on dit 6ème, 5ème... terminale, ici c'est l'inverse (First grade, seconde grade....). Aussi, les écoliers n'ont pas une seule classe comme on peut avoir dans nos collèges et lycées franchouillards. Non ici en fonction de la matière/du prof, ils n'auront pas les mêmes camarades de classe (vous l'aviez déjà peut-être remarqué dans les films lorsque Kelly dit à Jordan "On est ensemble en cours de Math non ?".)

Bref. Ensuite, ici les lycéens ont un tout un tas de projets à réaliser (en groupe ou en solo)... disons que c'est beaucoup moins académiques que nos cours à nous vous voyez ? Ils ont aussi beaucoup plus de temps libre pour des choses comme la rédaction du journal de l'école, les pompom girls, le club d'échec...

Autre fait, la place des activités extra scolaire est bien plus importante ici. La majorité des écoliers ont une vie sportive ou artistique quotidienne après l'école (c'est pour ça que les cours aux USA se termine vers 15h30).

Ah et vous savez nos pauses dej de 2h ? Et bien ici... Que nenni ! Les pauvres n'ont que 30 min montre en main pour avaler leur sandwich et leur brique de lait (donc pas de question du genre "T'es interne ou externe toi ?"... car ils n'ont tout simplement pas le temps de rentrer chez eux le midi.) 

Enfin, pour l'université, les étudiants ont 2 choix : s'endetter sur 20 ans OU exceller en sport afin d'obtenir une bourse. Oui car ici une année dans une bonne université (et encore, je ne parle pas d'Harvard, Yale et toutes les écoles d'élites) coûte en moyenne 20.000$ par an. Oui oui.

Aussi, ici jusqu'au bachelor, ils n'ont pas à choisir de spécialité... C'est encore très général (la spécialisation n'arrive qu'à bac+4/5...) puisque finalement au lycée, ils ont passé plus de temps à s'investir dans des projets qu'à "réellement étudier".

 


8. Les unités de mesure

Je ne sais pas pourquoi les américains ont voulu faire les interessants comme ça du genre "Nous on est pas comme tout le monde".. mais absolument TOUTES les unités de mesures sont différentes ici. Vous ne compterez pas en Kilogramme mais en Livre, pas en Celsius mais en Fahrenheit, pas en Mètre mais en Pied, pas en Litre mais en Gallon... Enfin bref un beau bordel. Alors merci l'appli de conversion qui me sauve la vie plus d'une fois par jour.

(Ah et aussi quand il faut faire la cuisine... ils ne pèsent pas la farine ou le sucre... non ils utilisent des cups... donc dans la recette c'est indiqué "1/5 cup of...", c'est très perturbant mais finalement bien plus pratique / rapide.


9. L’écologie

Si il y a bien une chose qui me révolte ici... c'est le rapport à l'écologie. Pour faire clair : ils n'en ont rien à carer que ce soit ou non bon pour la planète.

Laisser la lumière allumée toute la nuit ? Aucun problème !

Démarrer le gros 4X4 une heure avant pour être sûr qu'il fasse assez chaud/frais quand on monte dedans ? La base !

Utiliser une tonne de sac plastique pour 10 articles de course ? "Ba... je vois pas où est le problème !"

Foutre la clim à fond PARTOUT ? Une institution ici (du coup en été, il vaut mieux préparer un bon pull quand tu vas dans un centre commercial sinon tu ressors de là avec une pneumonie).

Bref... je ne comprendrai jamais comment on peut n'en avoir autant rien à faire de l'avenir.


10. Les magasins

Aaaaah le bonheur des supermarchés ouvert 24h/24, des centre commerciaux ouvert le dimanche, et des vendeurs prêts à tout pour chercher avec toi ce dont tu as besoin ! En revanche, certaines choses sont assez surprenantes... Par exemple les pharmacies (CVS tu connais) qui vendent des clopes, des cookies et du vin... je ne comprends toujours pas. De même que les taxes non incluses dans le prix affiché en rayon... pourquoi ils nous font ça en fait ? Quand t'arrives en caisse c'est toujours la grande surprise quand on t'annonce le prix final. 


11. Les drives pour tout

Alors ça... faudrait m'expliquer quand est-ce que les américains se dégourdissent les jambes parce que ici TOUT est fait pour qu'ils n'aient jamais à sortir de leur grosses voitures... Tu dois faire tes courses ? DRIVE (Jusque là tout va bien). Tu dois retirer de l'argent à la banque ? DRIVE. Tu veux te prendre un petit café au Starbuck ? DRIVE. Tu dois déposer tes enfants à l'école ? DRIVE (oui oui)...


12. Les rendez-vous galants

Aaaaah les fameux dates. Je vais essayer de faire court, mais je pense qu'en soit on pourrait écrire un article entier dédié à ce sujet. Si vous êtes de grands amoureux de l'amour et du romantisme, cela va vous briser le coeur mes amis... mais il vaut mieux être préparé pour éviter toute surprise.

En fait, ici tout est hyper "protocolé". C'est à dire que vous rencontrez un garçon/une fille, le premier date se déroulera dans un bar, le deuxième dans un restaurant (c'est souvent au second date que le bisous survient), le troisième est souvent une activité sportive ou artistique... à l'issu de tout ça, vous pouvez coucher avec la personne (souvent au bout du 5ème date)... Puis vous serez surement amené à partir en weekend pour tester la solidité du duo sur plusieurs jours et aussi passer le test de la rencontre avec les amis.

Et attention... Sachez que pendant tout ce temps, votre crush à le droit (et il le fera surement puisque c'est de mise ici) de continuer à dater avec d'autres personnes. Oui parce que tant que vous n'avez pas eu LA discussion pour "officialiser" (et je n'invente rien !) le couple, vous n'êtes pas considérés comme "official" et donc vous pouvez clairement aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte...

Oh et si vous en avez marre de l'un de vos crush ? Et bien il suffit de le "ghoster" (= ne plus donner de nouvelle)... C'est un grand classique ici, ça évite de devoir donner des explications.

Bref, une fois toute cette mascarade terminée et la décision de se mettre en couple prise,  il faut changer de statut sur Facebook, s'afficher sur Instagram... pour que TOUT LE MONDE sache que vous n'êtes plus un coeur à prendre. Oui oui... Hyper romantique, je vous l'avais dit !


13. Les maisons

On le voit bien dans les films que les maisons aux USA n'ont rien à voir avec les nôtres. Donc je ne vous apprends rien. Mais c'est comme pour la bouffe, je ne pouvais pas ne pas l'inclure dans le top. Alors pour commencer, il n'y a pas de barrière devant les maisons. En France on aime bien nos voisins mais faut pas trop pousser le bouchon trop loin quand même !

Aussi, quasiment toutes les maisons ici sont équipés de ce qu'ils appellent le "basement" (c'est un sous sol aménagé)... Dans le basement on trouve souvent.... une salle de jeux, une salle pour le linge (sèche linge obligatoire chez les américains soit dit en passant !), une salle de bain et... la chambre de l'au pair. 

Dans la cuisine on retrouve évidemment LE frigo à deux portes et l'évier de 3m de profondeur qui fait aussi poubelle broyeur (franchement c'est pratique).

Même les poignées de portes sont différentes (elles sont rondes... voilà on s'en tape mais il fallait que je le dise, c'est mon devoir).

Et alors LE truc le plus relou... la plomberie ! Quelqu'un ici peut m'expliquer POURQUOI leur paume de douche de se bouge pas ? C'est à dire que même si je n'avais pas prévue de me laver les cheveux, ba j'en ressors trempée... Et puis pour les moins souples d'entre eux... comment font-ils pour se laver correctement... partout ? (pardon c'est pas sexy)

 Ah non, dernière chose.... les fenêtres s'ouvrent en poussant vers le haut, et les volets/stores laissent passer toute la lumière le matin (youpi).


14. Les restaurants / bars

Alors outre la différence au niveau de la nourriture, la manière de consommer est aussi très différente ici.

Pour commencer, les restaurants sont ouverts TOUTE la journée. 

Ensuite si vous ne finissez pas votre plat vous aurez automatiquement un doggy bag et PERSONNE ne vous prendra pour une rapia puisque c'est normal ici.

On peut également parler des verres d'eau remplis de glaçons, c'est à dire qu'ici si vous ne précisez pas que vous ne voulez pas de glaçon, vous aurez automatiquement le bac entier dans votre verre.

Autre chose... je ne sais pas si c'est cool ou pas du tout mais sur les menus, les calories de chacun des plats sont généralement indiquées... 

Ah et n'oublions pas les 30 télés par murs qui diffusent des matchs de foot/baseball/hockey/basket... Qu'ils sont sportifs ces amerloques (rire) !

Et puis bien sûr, les fameux TIPS qui peuvent rendre fou n'importe quel français digne de ce nom... Oui parce que en France si tu as vraiment adoré ton serveur, tu vas lui filer 2€ de pourboirs (et un avis positif sur Tripadvisor) et tu passera pour une âme généreuse... Ici même si tu ne l'a pas aimé "il faut" lui laisser 15% du montant de la note, 18% si il était cool, et 20% si c'était top de chez top (et plus si affinité). Donc par exemple pour un repas à 100$... et bien tu dois rajouter 20$ si tu ne veux pas passer pour la pire des enflures (et encore je pèse mes mots). Parce que ici les serveurs sont payés majoritairement grâce au tips en fait. Ce qui par ailleurs, fait qu'ils sont VRAIMENT très gentils et attentifs à tes moindres désirs. (De même que les coiffeurs, esthéticiennes, tatoueurs...)


15. Les manifestations / grèves …

Comment parler des français sans parler des grèves ? Surtout en ce moment avec toute cette folle histoire de gilets jaune... Oui parce que ici, et bien ça n'existe pas en fait. Ou alors si mais il faut vraiment que le sujet soit hyper hyper grave/important (et encore, ils iront manifester le dimanche aprem).

La raison est simple : S'ils ne vont pas travailler, ils se retrouvent à la porte le lendemain. La sécurité de l'emploi ici est bien moindre que chez nous.

Et aussi... comme je le disais dans le n°2, les américains se plaignent BEAUCOUP moins que les français. 


16. La santé

Aux USA, si tu n'es pas riche, tu as intérêt d'avoir la santé solide car la moindre consultation à l'hôpital ou chez un médecin peut te ruiner... même avec une bonne assurance. Amis français, venez vivre 1 an ici et je vous assure que plus jamais vous ne vous plaindrez que "La sécu met trop longtemps à me rembourser les 27 euros que j'ai dépensé chez le médecin pour mon arrêt de travail".

Autre exemple, qu'en France, on est plutôt bien logis .... la retraite.  Ici, il vaut mieux avoir bien mis de côté pendant toutes ces années de travail acharnés car les retraités ne reçoivent pas d'aide de l'état.... Et quand on sait que la santé se dégrade avec l'âge, ça ne donne pas envie de passer ces vieux jours aux USA.


 17. L’argent

Aaaaah l'argent... la thune, le biffe, le blé, le fric, l'oseille, le flouze, les pépètes, le pognon... (pardon je m'égare). Grand sujet tabou en France… Oui parce que vous comprenez, il ne faut pas trop dire qu'on gagne beaucoup, ça pourrait rendre jaloux et puis c'est pas très bien vu, ils vont penser qu'on se la pète... Et bien sachez qu'ici ils s'en fichent ! Enfin, je dirais même qu'ils sont plutôt contents pour vous si vous gagnez bien votre vie, si vous voyagez en première classe et si vous avez une belle voiture.

En revanche, le sujet assez tabou ici... c'est le sexe (Les petits pudiques).


 18. Les vacances / Le travail 

En France, on ne sait plus quoi faire de nos 5 semaines de vacances et de tous ces jours fériés... Ici c'est 2 semaines. Oui oui je vous assure. Et puis travailler 35 heures par semaine... quand j'ai dit ça à Matt, ça l'a bien fait rire. Non parce que ici c'est du minimum 40h/semaine, mais il est très courant de faire beaucoup plus (Rien que nous les au pairs, nous sommes à 45h/semaine).

Bref, amis français, encore une fois, considérez vous TRES chanceux et... bordel, arrêtez de vous plaindre sans arrêt !


 19. Les armes

Vous ne savez pas quoi faire de votre samedi après-midi ? Oh ba tiens, si vous alliez au centre de tir avec votre AK47 ? Oui oui, ici c'est un passe temps comme un autre de jouer au terroriste (pardon, je juge et ce n'est pas bien). Non mais sérieusement, au début je ne vous cache pas que ça me rassurait moyen de savoir que le type à côté de moi dans le métro pouvait avoir une arme sur lui... Et puis on oublie un peu. De toute manière, c'est pas demain la veille que ça va changer (n'est-ce pas Trump ?... Oui je sais qu'il lit mon blog) donc, en tant que simple au pair, on a pas le choix que de vivre avec !


 20. La majorité

Ici la majorité, c'est 21 ans... Donc les petits amerloques ne peuvent pas boire (légalement) avant 21 ans. Et ça ne rigole pas ici; où que vous alliez, si vous souhaitez acheter, consommer de l'alcool ou tout simplement entrer dans un bar/boite de nuit, on vous demandera votre "ID" (carte d'identité). 

PAR CONTRE, ils peuvent se procurer une arme en toute sérénité à partir de 18 ans et conduire une voiture... à partir de 16 ans. 

Voilà. Ne me demander pas pourquoi, c'est comme ça.

 


On arrive à la fin de cet article.. Mais en vrai, des différences il y en a beaucoup d'autres. Je me suis simplement dit que 20 c'était déjà pas mal pour commencer. Du coup, si ce type de post vous plait, n'hésitez pas à m'en faire part, je recommencerai !

 

Bisous, 

Lucile

Commentaires: 8
  • #8

    ChantAl (dimanche, 18 août 2019 20:01)

    Yelle s’écrit YALE
    $20000 par an AJOUTER un 1 devant
    J’habite l’état de NY je paye $209 par mois pour un appartement social

  • #7

    Nathy (mercredi, 07 août 2019 08:34)

    J'ai accompagné un groupe de joueuses de basket de la New Mexico pendant 1 semaine. Leur entraîneur s'est comporté comme un dingue furieux. Tous les transmettre devaient êtres en parfait horaire, ils n'ont absolument pas apprécié la cuisine italienne ( j'étais à Rome, Florence et Venise avec eux). Guide touristique ?pour quoi faire? Elle ne sert qu'à nous faire savoir quelles films fameux ont été tournés et nous montrer des endroits où manger facile et rapide. Les chambres d'hôtel doivent être des glaçons sinon ça hurle. Il faut être à leur disposition au chaque minute et il t'appelle en cliccant des doigts et en te rappelant à chaque instant qu'il paie et donc qu'il exige un service parfait. Jamais un merci, un bonjour un au-revoir. Un parfait exemple pour le groupe de basket! Jen suis restée hyper choquée mais cela ma fait comprendre pourquoi certains américains ont voté Trump, ils sont comme lui. C'est triste et ça fait super peur de voir des choses pareilles mais nous sommes dans les mains de ceux qui ont l'argent en mains et se permettent de traiter les gens sans aucun respect. Quelle tristesse ? Parfois je me demande si il y a une justice sur cette terre pour des individus de ce genre

  • #6

    Trueduck (samedi, 29 juin 2019 18:35)

    Ah ouaih, j'avais oublié de dire que c'est un pays fait pour les riches, (comme Mr TRUMP)
    Si t'es un loser comme moi, tu n'as pas ta place dans la société américaine et donc pas d'amis, pas de possibilité de construire une vie de famille, reste plus qu'à s'engager dans l'armée, (pas les Navy-Seals), car pire que la légion étrangère !
    Le rêve européen est sûrement plus probable que celui américain.
    Quand on voit ce que coûte une année scolaire dans une high-school, le prix de l'immobilier, les soins médicaux, la cotisation pour sa retraite, vaille mieux être blindé de tune.
    C'est bien qu'il y ait certains américains qui le reconnaissent, qu' ils aient conscience, (to be aware), qu' ils s'endettent à vie.
    Perso, j'ai de la chance d'être né en Europe !
    C'est un pays fait que pour les vacances, mais pas pour y vivre.

  • #5

    Trueduck (vendredi, 28 juin 2019 23:11)

    Je trouve les amerloques nettement plus arrogants que les frenchies.
    Ils se prennent pour les Dieux du monde, y qu' à voir ce qui est écrit sur leurs banknotes.
    Ils sont obnubilés par le fric, il n'y a que ça qui compte, c'est la raison pour laquelle la cupidité fait partie de leur culture.
    Enfin ils aiment bien foutre la merde un peu partout dans le monde, ils se sentent supérieurs au reste de la planète.
    Je pense qu'il n'a que les aliens qui puissent les défier, afin de rabaisser leur caquet.
    Les States restent un beau pays, mais sans leurs habitants.

  • #4

    Papilou (jeudi, 31 janvier 2019 19:00)

    C’est parfait. Très instructif . J’ai pris des notes pour notre séjour prochain en juin , que tu n’aies pa honte de nous.
    Ceci dit , je partage tes avis , n’étant pas moi même un râleur .
    On attend avec impatience le prochain article ....demain ? �
    Bisous, bisous

  • #3

    La jannette (mardi, 29 janvier 2019 19:21)

    Très intéressant ton article. J'ai pu comparer avec la vie que je vis à Vancouver et voir des similitudes. C'est une fois que l'on vit dans un autre pays avec une culture différente que l'on voit le confort que nous avons en France. Même à Vancouver les français ont mauvaise réputation.
    Continue comme ça c'est top ��

  • #2

    Priscille (mardi, 29 janvier 2019 17:46)

    Très instructif et vraiment plaisant à lire... En toute objectivité ! À renouveler

  • #1

    Nathi (mardi, 29 janvier 2019 14:03)

    J’ADORE J’ADORE J’ADORE. & J’en veut encore ! �����
    Ps : ton blog est vraiment top mais plus de bilan (genre tout les mois) ça serais coool pour suivre ton évolution

jeune, fille, au, pair, USA, blog, articles, photos, états-unis, au pair, cultural, care, voyages, avis, programme, enfants, host, family, parents, kids, accueil, trip,, témoignage, conseils, expérience, famille, parisienne, parisienne, française, français, France, Amérique, aventure, rencontres, expatriée, skype, avion, partir, année, familles, argent,  enfants, bébés, enfant, bébé, activités, créativité, travaux, manuels, idées, sport, petits, fratrie, babysitter,