· 

LE BILAN APRÈS 6 MOIS

J’ai dû me pincer deux fois pour y croire en écrivant le titre. Oui cela fait déjà 6 mois que j'ai quitté le sol français pour vivre ce qui s'apparente à l'une des meilleures expériences de ma vie. 6 mois… La moitié d’une année (perspicace la fille). C’est dingue comme le temps défile vite. 

Une fois que l’on passe ce cap (que j'appellerais bien, "le cap de la mi-aventure” tiens), on se dit “Ok donc là, le temps qu’il me reste sur le sol américain équivaut au temps que j’ai passé … donc presque rien en fait !”  Vous voyez le truc ? C’est terrible.

En fait, j’ai mis tellement de temps à préparer mon départ, mon aventure… et au final, ça défile à une vitesse incroyable. Je savais que j’allais vivre une année de dingue, mais pas à ce point.

Aussi (et surtout), je ne pensais pas que je m'accommoderai si facilement à la vie ici.

 

Ce que je dis souvent aux personnes qui veulent bien m’écouter (rire), c’est que quand je suis partie aux USA, c’était dans l’idée de créer une "petite parenthèse" dans ma vie. Comme une année off, où pendant un temps prédéfini, je vivrai quelque chose de différent avant de simplement revenir à ma petite vie tranquille en France. Mon dieu que j'étais naïve. Parce que finalement cette "petite parenthèse" est devenue ma vie / mon quotidien. Et donc la question que je me pose aujourd’hui est “où est ma place maintenant ?”

C’est vraiment difficile pour moi de continuer à me dire que ce n’est qu’une parenthèse… et qu’il ne me reste que 6 mois pour en profiter.

Vous voyez, tout ici m’est devenu familier, à commencer par ma relation avec mes hosts, mes kids et la famille au grand complet finalement. J'ai l'impression aujourd'hui d'avoir trouver une deuxième maison, une famille de coeur, et je me sens si bien auprès d'eux (alors attention, cela ne signifie en aucun cas que ma famille en France ne me manque pas terriblement).
Je n’ose pas imaginer le moment des aurevoirs. Je me connais, je vais avoir le coeur en miette. Mais bon, c’est le jeu ma pauvre Lucette.

 

Et puis tout le reste… les amis, les grosses voitures, les après-midis au Starbucks, les soirées dans le quartier de Dupont Circle à Washington DC, les road-trip à foison, la langue, la gentillesse et le respect sans nom des Américains, le rituel natation/sauna, le faux fromage (non, ça je m’y suis toujours pas fait), les boutiques ouvertes le dimanche, les siestes blottie contre ma kid, le brunch du dimanche chez Artie's, les paysages aussi vastes, les gigantesques musées et galeries d'art... etc.

 

Alors bien sûr je pourrais étendre. 6 mois, 9 mois ou encore 12 mois. C’est possible et c'est d'ailleurs ce que beaucoup d’au pairs font. Je pourrais étendre dans cette famille, je pourrais étendre dans une famille différente, par exemple sur la côte Ouest pour changer d'environnement.

(C'est lors de ce cap de la mi-aventure que Cultural Care nous propose l'extension - J'essayerai d'interviewer des au pairs qui ont dit oui, elles vous en parleront mieux que moi).

Mais au fond... je n’en ai pas envie. 

Parce que toutes les bonnes choses ont une fin et qu’il est temps pour moi de trouver un job à “la hauteur” de mes diplômes et de mes passions, et … de me poser un peu quoi. Ce qui ne m'empêchera pas de voyager encore et toujours. Je ne vais pas devenir casanière du jour au lendemain. Non, je dis juste que de garder des enfants et de vivre dans une famille Américaine, ce n’est pas quelque chose que j’ai envie de faire pendant 2 ans. J’ai d’autres projets pour l’avenir, différents mais tout aussi interessants. Alors même si cela va me faire tout drôle (et c'est un euphémisme) de tout quitter ici pour retourner à Paris, je me dois de le faire pour avancer. C’était le deal que j’avais passé avec moi même.

Et puis, j'ai aussi une famille et des amis qui me sont chers en France !

 

Bref, j'ai encore 6 mois après tout... et cet article ressemble de plus en plus à un article "bilan de fin", ce n'est pas l'objectif (mais comme d'habitude, je ne sais pas m'arrêter quand je suis lancée). J'en ai encore des choses à voir et des bons moments à partager. Je le sais, l'aventure est loin d'être terminée pour moi et je vais tâcher de profiter à fond du temps qu'il me reste sur le sol américain !

 

Aussi, je tiens à dire qu'après 6 mois ici, je me rends vraiment compte à quel point l'adage qui dit que la vraie vie commence lorsque l'on sort de sa zone de confort est vrai.... Je ne pensais pas dire ça à bientôt 25 ans (dans 10 jours btw, ne m'oubliez pas), mais cette aventure me fait beaucoup grandir et je fais des choses ici que je ne pensais pas être capable de faire 1 an auparavant. Mais je développerais tout cela à la fin de l'aventure !


Du coup, pour parler des 6 mois qui se sont écoulés… Je vais reprendre la trame du bilan du premier mois comme convenu pour que ce soit plus “structuré”, pour vous comme pour moi.

 FAMILLE - 10/10.

Honnêtement, je n'ai rien à dire à ce niveau là. Vous savez déjà ce que je pense de mes hosts. J'en fais l'éloge en long, en large et en travers au fil de mes différents articles. Mes hosts sont des personnes avec le coeur sur la main et je me sens hyper à l’aise auprès d'eux. Mes kids ont plein d’amour et d’énergie à revendre. Je les aimes vraiment sincèrement et je ne pouvais pas espérer mieux. 

(Btw : ils recherchent toujours ma remplaçante pour Septembre. Alors toi qui lis ceci, si tu as plus de 21 ans, que tu es créative, souriante, flexible, à l'aise avec de jeunes enfants et prête à vivre une aventure de folie pendant une année, n'hésite pas à me contacter)

 

VIE SOCIALE - 10/10.

J'ai fait des rencontres incroyables ici. Entre mes copines françaises, les au pairs du monde entiers et mes potes américains... Je n'ai pas le temps de m'ennuyer, de déprimer ou de me sentir seule. C'est incroyable. Je ne me savais pas si sociable (rire). C'est aussi ça qui est dingue quand tu pars loin de tout ce (et ceux) que tu connais. Tu t'obliges à aller vers les autres, à partager avec des personnes qui ne viennent pas du même milieu que toi, qui ont un parcours très différent du tiens, qui ne parlent même pas la même langue. Et c'est en ça aussi que l'experience au pair est une expérience avant tout humaine.

(J'ai même vécu un enterrement de vie de jeune fille à l'américaine, c'était bien drôle.)

 

VOYAGE - 10/10.

Washington DC, Alexandria, Chicago, Philadelphie, New-York, Miami, Key West, Bahamas, Savannah, Charleston, Wilmington…. Bon, vous comprendrez pourquoi il m’est difficile de ne pas mettre 10/10 pour cette catégorie également. En seulement 6 mois j’ai déjà coché une bonne partie de ma bucket list, alors tout roule ! Et j’ai un road trip dans les parcs nationaux de la Côte Ouest qui arrive très prochainement… Je vous en dirais plus le moment venu, mais je suis hyper excitée !

 

ANGLAIS - 8/10

Je ne peux pas mettre 10/10 partout… Et puis je ne mettrais pas 10 à la catégorie “Anglais” tant que je me considérerai pas bilingue (j'espère grandement que cela arrivera à la fin de mon année). Mais en tout cas, depuis que je suis arrivée, il est indéniable que j’ai progresser. Je suis donc plutôt satisfaite ! J’arrive à regarder des films et séries en anglais sans sous-titre, avoir des conversations intéressantes avec des Américains, me faire comprendre partout où je vais… Bref je ne “galère” plus quoi. Mais, même si je prends des cours de grammaire anglaise à l’université, il me reste quelques lacunes à ce niveau là. Affaire à suivre donc !
Ps : Cliquez-ici afin de connaître mes 10 tips pour progresser rapidement en anglais.


Bisous, 

Lucile

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Bebelle (samedi, 16 mars 2019 12:05)

    ça fait super plaisir de voir que tu t'éclates aux USA !! ton blog est toujours aussi interessant , un vrai plaisir de te lire !!! Profites bien de tes 6 prochains mois!! Bisous Bisous !!

jeune, fille, au, pair, USA, blog, articles, photos, états-unis, au pair, cultural, care, voyages, avis, programme, enfants, host, family, parents, kids, accueil, trip,, témoignage, conseils, expérience, famille, parisienne, parisienne, française, français, France, Amérique, aventure, rencontres, expatriée, skype, avion, partir, année, familles, argent,  enfants, bébés, enfant, bébé, activités, créativité, travaux, manuels, idées, sport, petits, fratrie, babysitter,