· 

COMMENT ON SE SENT À J-30 DU GRAND RETOUR (+ FAQ)

Il y a un an et un mois… Je publiais mon article “comment on se sent à J-30 du grand départ”. Si vous vous en souvenez, c’est que vous êtes un fidèle de la première heure alors pour ça, merci

Aujourd'hui, impossible pour moi de réaliser que je suis déjà à J-30 de mon retour, que le 1er Octobre 2019, je poserai bel et bien les pieds sur ma terre natale après plus d’un an d’absence. Mais surtout que... dans 5 jours, j'en aurai fini avec mon "année au pair"... Oui, à moi les 3 semaines de roadtrip !

 

Alors comment je me sens à l'idée de rentrer en France ? À la fois heureuse de retrouver mes proches, mes amis et Paris… Excitée aussi, de voir ce que me réserve la suite. Mais aussi et surtout, profondément triste. Triste de laisser derrière moi, toutes les belles personnes que j’ai rencontrées ici ainsi que mes habitudes américaines. D’ailleurs, rien qu’en écrivant ces lignes, j’ai les larmes aux yeux. Le temps n’est jamais passé aussi vite. C’est incroyable, je ne savais pas que c’était possible...

Je me vois encore débarquer à la training school de New York avec ma valise pour un an, des rêves plein la tête, encore bien insouciante. Je me revois lors de la première rencontre avec Katie (ma host) et mes kids à la sortie du bus. Je me revois prendre mes marques et découvrir ce nouvel environnement, cette nouvelle culture, cette nouvelle famille, ces nouveaux amis...

C'est étrange car c'est passé si rapidement, que j'ai l'impression que c'était hier... Mais en même temps, j'ai l'impression que c'était il y a si longtemps au vu de tout le chemin que j'ai parcouru depuis mon arrivée ici.... Je sais, cela peut sembler un petit peu confus. Je pense honnêtement qu'il faut le vivre pour comprendre, mais j'espère que vous saisissez quand même ce que j'essaye de dire (rire). 

 

Alors j'essaye de me répéter en boucle cet adage : "il ne faut pas pleurer parce que c'est fini mais sourire parce que c'est arrivé".

C'est si vrai, je suis vraiment heureuse (et encore, ce mot est bien faible pour exprimer ce que je ressens) d'avoir pu vivre tout ce que j'ai vécu ici et si c'était à refaire, je referais absolument tout de la même manière. Mais le truc c'est que je rentre sans savoir quand je vais revoir cette famille qui est devenue la mienne le temps d'une année. Je me suis tant attachée à eux, si vous saviez. Que ce soit mes hosts, mais aussi la famille de mes hosts avec qui j'ai vécu beaucoup de moments forts. Et puis mes kids... ces 3 petits monstres que j'ai vu grandir, que j'ai aimé si fort, dont je me suis occupée comme si c'était mes propres enfants, avec qui j'ai partagé des moments de tendresses et de fous rires, que j'ai consolé et rassuré quand ça n'allait pas... comment réussir à me dire que "ça y est", c'est terminé, je dois les laisser et retourner vivre à 6200km d'eux ?

Bref, les au revoir me font très très peur.

C'est terrible... Mais c'est le jeu ma pauvre Lucette ! Il faut savoir plier bagage et aller de l'avant, car ainsi va la vie.

 

Bon et puis j'ai quand même un voyage de 3 semaines qui m'attend. Au programme : Nouvelle Orléans - San Antonio (puis petite visite du Texas) - San Diego - Los Angeles - San Francisco - South Lake Tahoe - Mono Lake - Yosemite Park - Sequoia Park....

Alors pour le moment, il n'y a vraiment pas de raison de pleurer n'est-ce pas ?

 

 

Sinon, sur Instagram, je vous ai demandé de me poser toutes les questions qui vous trottaient dans la tête au sujet de l'aventure au pair, en vous promettant d'y répondre ici.

Alors, allons-y :

 

Quel est ton meilleur souvenir ? 

C'est nul de ne pas savoir répondre à la première question mais pour le coup, je ne peux vraiment pas citer un seul souvenir. Il y a eu tant de bons moments... Les moments en famille, les soirées, les rencontres, et bien sûr les voyages incroyables ! Je dirais que mon aventure au pair fut un "énorme meilleur souvenir". 

 

Comment tu as fait pour voyager autant avec un budget d'au pair ? 

Je ne suis vraiment pas la plus douée pour ce qui est des économies et de la gestion de l'argent... MAIS je ne me suis jamais refusé quelque chose ici à cause d'un manque d'argent donc c'est que je ne suis pas non plus la pire, n'est-ce pas ? Premièrement, je suis arrivée ici avec 1500$ en poche. Ensuite je dois avouer que mes hosts m'ont plutôt gâté pour noël et mon anniversaire ainsi que pour mon voyage au canada (pour la petite histoire, en revenant de mon road trip dans l'ouest américain, j'ai dit à Matt (mon host dad) que finalement je n'irais pas au Canada en Juin car les billets étaient à 400$ A/R et que c'était beaucoup pour 5 jours seulement sur place. Le lendemain j'ai vu qu'il m'avait fait un virement de 400$ sur mon compte. Quand je lui ai demandé s'il avait fait une erreur, il m'a dit "non, tu m'as dit que tu n'avais pas assez pour aller au Canada, et bien maintenant tu as assez. Alors fonce, voyage, tu le mérites !"... bref A-DO-RA-BLE comme toujours). Aussi, je pense qu'il faut savoir sortir de son petit confort, par exemple accepter de dormir dans des dortoirs d'auberge de jeunesse, voir même dans un van (je l'ai fait pendant une semaine donc OUI c'est possible pour TOUT LE MONDE - rire)... Mais aussi savoir se raisonner et ne pas passer son temps au restaurant ou dans les boutiques. Enfin je pense que tout est une question de dosage. Comme pour les meilleurs régimes, on a le droit à un peu de tout, mais à petite dose.

 

Avec du recul, est-ce qu'il y a quelque chose que tu changerais dans la manière de vivre ton aventure ? 

Pas du tout. Qui plus est, je suis très fervente du "ce sont les erreurs qui te font avancer". Donc la réponse est non. Si c'était à refaire, je referais tout pareil. J'ai l'impression d'avoir très bien réussi à jongler entre les moments passé avec mes hosts, ceux passé avec mes amis et ceux passé avec moi même... Donc rien à signaler niveau regret.

 

Quelle est la meilleure agence pour partir au pair ? 

Comme vous le savez, j'ai choisi de partir avec l'agence Cultural Care tout simplement car il s'agit de la plus grosse agence, et qui dit "plus grosse agence" dit "plus grand choix de familles" et donc "plus de chances pour moi de trouver LA famille de mes rêves" (et aussi plus de possibilités au moment du rematch dans le cas où ça ne se serait pas bien passé). Aussi, l'accompagnement que propose CC est très complet, que ce soit avant le départ mais aussi pendant l'aventure, et je me sentais plus rassurée de partir avec eux qu'avec une agence disons un peu plus "cheap". Pour moi, il s'agit donc de la meilleure agence pour partir au pair aux USA mais je vous invite vraiment à vous rendre aux différentes réunions d'information que proposent les agences pour vous faire votre propre avis et choisir celle qui correspondra le mieux à vos attentes.

 

Comment se passe l'entretien à l'ambassade américaine ?

Très rapide. J'étais stressée car je pensais qu'il s'agissait d'un entretien hyper sérieux pour vérifier mes compétences linguistique et ma motivation à me rendre aux États-Unis. La réalité est tout autre : tu passes à un guichet (un peu comme ceux de la poste, pour vous dire), le type en face te pose 3 ou 4 questions pour vérifier que tu comprends un minimum l'anglais, que tu ne mens pas sur tes intentions (donc typiquement "vous allez faire quoi ?", "où ?", "combien d'enfants ?") et basta merci au revoir, tu reçois ton visa 1 semaine plus tard.

 

Comment on gère les périodes de home sick ? 

Personnellement je n'ai pas eu de grosse période de home sick. Alors ce que je peux faire c'est vous partager mon secret pour ne pas avoir ce sentiment de manque du pays... Déjà, je pense qu'il est important d'avoir quelques potes français pour pouvoir vous retrouver de temps en temps "entre vous" et parler français, partager votre expérience etc  ça fait du bien parfois, croyez-moi ! Ensuite, il faut savoir se faire des petits plaisirs culinaire français de temps en temps (acheter du fromage / charcuterie / biscuit ou bien cuisiner une recette qui vous tiens à coeur pour votre host family par exemple). Vous pouvez aussi vous rendre dans les musées d'art (si vous aimez cela bien sûr) et contempler des oeuvres d'artistes français, ou encore regarder des films français, écoutez des musiques françaises... bref sortir un peu de votre routine américaine le temps d'une heure ou deux, cela fait du bien. Evidemment, prenez régulièrement des nouvelles de vos proches pour ne pas vous sentir "exclu" de leurs moments. Mais surtout, je pense que le plus important c'est de se rappeler que vous n'êtes ici que pour une année, que c'est votre choix et qu'il faut profiter car la France, vous aurez tout le temps de la voir en rentrant !

 

Pourquoi ta relation avec ton copain de l'époque n'a pas durée ? / Que penses-tu des relations longue distance ?

C'est drôle car cette question, je l'ai reçu un milliard de fois (noooon je n'abuse pas du tout - rire)... Ma relation n'a pas tenu parce que je n'étais pas avec la bonne personne tout simplement. Je ne vais pas rentrer dans les détails car cela n'est vraiment pas important et puis, surtout, cela me regarde. Je pense que les relations longues distances (enfin "distance" pendant une année) sont TOUT À FAIT possible, à condition d'être avec la bonne personne. Je pense que c'est un excellent test pour savoir ce que vaut vraiment votre couple et je pense surtout que vous ne devez pas vous empêcher de partir pour "l'être aimé". S'il vous aime vraiment, il comprendra et tout se passera bien. Un an, ça passe vraiment vite. Et puis franchement, avec les moyens de communication d'aujourd'hui et les prix très attractifs des billets d'avion, c'est plutôt facile à gérer je trouve.

 

Tu penses que l'on peut vivre une bonne aventure lorsqu'on a moins de 21 ans ? 

Oui bien sûr. À condition d'avoir la maturité nécessaire pour vivre loin de ses proches pendant une année complète. Il faut se sentir prêt, c'est tout. Ah et aussi, à condition d'accepter d'être recalé de la moitié des bars et d'être dans l'incapacité de boire de l'alcool (enfin... légalement).

 

Est-ce que tu as pris du poids ? Si non, tu as un secret à nous partager ?

Etonnement non ! J'en ai même perdu (un peu), c'est fou n'est-ce pas ? Disons que je mange moins bien qu'en France mais aussi en moins grande quantité donc c'est surement ça... Franchement pas un secret digne des magazines féminin, je dois l'avouer (rire).

 

Est-ce que tu peux parler des crédits universitaires ?

Oui je le peux ! Alors, quand vous partez en tant qu'au pair, vous devez valider 6 crédits universitaires par année (donc 9 si vous étendez 6 mois, et 12 si vous étendez un an). Pourquoi ? Pour que votre visa J1 soit valable... d'après ce que j'ai compris ! 

Pour valider ses crédits, vous devez donc prendre des cours. 2 solutions s'offrent alors à vous :
> Choisir la solution "un mois de cours du soir" (à raison de 2 soirs par semaine) dans n'importe quelle université qui permet de valider les crédits (donc vérifier cette information bien comme il faut avant de vous inscrire). Sachant qu'un mois permet de valider 3 crédits. Donc vous devez prendre 2 mois pour avoir les 6 crédits. CQFD.

> Choisir la solution "weekend class" où, pendant un weekend entier (samedi - dimanche), vous suivez des cours intensifs du matin au soir. Généralement un weekend permet de valider 3 crédits également, mais je sais que certains en valident directement 6.

Pour ce qui est des "matières", vous pouvez vraiment choisir CE QUE VOULEZ (anglais, business, histoire... mais aussi danse, cuisine, theatre... c'est vous qui choisissez). Personnellement j'ai pris un mois de cours du soir de grammaire anglaise et un weekend class de langue des signes.

Pour ce qui est du financement, sachez que vos hosts doivent contribuer à hauteur de 500$, ce qui est suffisant si vous ne comptez pas vous rendre dans des universités prestigieuses !

 

Tu vas faire quoi en rentrant ? 

Très bonne question (rire). 

Non plus sérieusement, je vais commencer par profiter un peu de ma famille et mes amis, me remettre de mes émotions et puis... reprendre ma vie et enfin utiliser ce master 2 en communication. J'ai plusieurs entretiens de prévu à Paris en Octobre... Donc on verra bien ! Affaire à suivre.

 

Tu comptes garder contact avec ta host family ?

OF COURSE ! Et puis je vais essayer de revenir d'ici un an, peut-être pour Thanksgiving 2020.


Bisous, 

Lucile

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Marwa (dimanche, 01 septembre 2019 07:28)

    Je suis hyper triste pour toi ! Et pour moi aussi parce que j'aimais trop suivre tes aventure lol. ton blog m'a trop donné envie de me lancer @ je pars le 16 Septembre !!!!! Merci pour tes conseils et tout c'est cool ça donne envie :) :)

jeune, fille, au, pair, USA, blog, articles, photos, états-unis, au pair, cultural, care, voyages, avis, programme, enfants, host, family, parents, kids, accueil, trip,, témoignage, conseils, expérience, famille, parisienne, parisienne, française, français, France, Amérique, aventure, rencontres, expatriée, skype, avion, partir, année, familles, argent,  enfants, bébés, enfant, bébé, activités, créativité, travaux, manuels, idées, sport, petits, fratrie, babysitter,